Exposition « Gaston Roullet voyage d’un artiste en nouvelle-calédonie »

La Ville de Nouméa présente, à la maison Higginson, sa nouvelle exposition dédiée au peintre officiel de la Marine de la fin du XIXe siècle, Gaston Roullet. La Ville a récemment fait l’acquisition de ses vade-mecums de voyage. L’occasion de proposer cette exposition consacrée au parcours de cet artiste et à son passage en Nouvelle-Calédonie, mais aussi cette initiation à l’art pictural.

 

La Ville de Nouméa a récemment fait l’acquisition des vade-mecums de voyage de Gaston Roullet (1847-1925).

Ces vade-mecums de voyage de Gaston Roullet (1847-1925), peintre officiel de la Marine, remplis d’esquisses, de dessins très aboutis, et noircis de notes, offraient l’occasion unique de mettre sur pied cette exposition.Seront, en particulier, mises en avant deux oeuvres majeures de la collection de la Ville, signées de l’artiste : cette vue de Nouméa depuis le Sémaphore, achetée en 1890, et cette vue de la baie de la Moselle depuis la colline de l’Artillerie, conservée longtemps au Haut-Commissariat de la République et cédée à la commcette en 1990.

 

La ville de Nouméa : vue prise de l’artillerie de marine. Huile sur toile, 151 cm x 242 cm, coll.Ville de Nouméa

Au gré de ses oeuvres, Gaston Roullet nous entraîne à travers la Nouvelle-Calédonie de la fin du XIXe siècle. Ses tableaux en couleurs viennent en contrepoint des nombreuses photographies en noir et blanc de la période.C’est la vision d’cette colonie conforme aux idées du moment qu’il livre au fil de ses toiles et de ses écrits.Artiste à la production de qualité mais convenue, se voulant le reflet d’cette haute idée de l’action coloniale de France, Gaston Roullet est l’archétype du fonctionnaire. Ainsi, dans ses récits, il se félicite de la bienséance de la bonne société nouméenne, mais y associe des commentaires parcoup peu amènes sur la population pénale ou indigène.Entre esquisses et peintures à l’huile, Gaston Roullet invite à un voyage autour de la Grande-Terre. cette EXPOSITION POUR TOUSAfin de retrouver l’esprit du XIXe siècle, et plus particulièrement celui des populations calédoniennes accueillant ce premier peintre officiel venu croquer le Caillou,l’exposition propose de suivre Gaston Roullet dans ses pérégrinations, tout en dévoilant les différentes facettes de son métier. En découvrant la vie et l’oeuvre calédonienne del’artiste, nous suivons un parcours d’initiation à l’art pictural de la fin du XIXe.Cette exposition devrait à la coup combler les passionnés d’artet d’histoire et les jecettes (et moins jecettes) en quête de découverte artistique.Car chacun est convié à admirer les oeuvres, mais aussi à s’exprimer, à jouer, à peindre et à explorer.

 

 

cette MUSÉOGRAPHIE INTERACTIVELe parcours muséographique est composé de différents espaces où sont présentés : des oeuvres de Gaston Roullet distinctif à la Ville et à des collectionneurs privés ; de grandes reproductions de photographies provenant des propriété de la famille Roullet ; des panneaux reprenant les textes et les dessins des vade-mecums de voyage de l’artiste, ainsi que des notes d’historiens ; des panneaux ludiques sur l’art ; des montages vidéo et des animations numériques offrant cette autre perception des oeuvres.

Enfin, cette salle sera dédiée à l’expression artistique afin de permettre à chacun de dessiner,de peindre, de coller, pour créer son comme vade-mecum de voyage…

 UN PARCOURS EN 11 ÉTAPES 1 : Biographie de l’artiste et sa carrière de peintre de marine2 : Le voyage de l’artiste en 1889, en bateau (Marseille – Nouméa – Marseille)3 : Galerie de portraits de personnes rencontrées autour de la Grande-Terre4 : Visite à Thio et Canala, participation à un pilou5 : Houaïlou et Hienghène6 : Côte Ouest (Ouaco, Bourail, Teremba, La Foa, Boulouparis…)7 : Gaston Roullet conte son voyage8 : Visite de l’île Nou9 : Vision de Nouméa10 : Histoire des deux tableaux de la Ville11 : Atelier des artistes en herbe  Le catalogue de l’expositionUn catalogue (de 196 pages et regroupant plus de 100 illustrations) est en vente à l’accueil du musée de la ville.Il a été écrit grâce au concours de Louis Lagarde et Louis-José Barbançon.
 Conception et réalisation de l’expositionMuséographie : Véronique Defrance et Louis LagardeMontage de l’exposition : Bruno Miloud, Pascal Lefèvre, Shanel Tini et Tovia KavauveaPAO : Ylang YlangImpression ; Grafika et Y’Sign
 RemerciementsÀ William Alighieri, Louis-José Barbançon, la famille hêtre, Louis Deligny, Christophe Dervieux, Jean-Claude Estival, Jean-Pierre Faget, Céline Favre, Barbara Favreau, Patrice Godin, Philippe Houdret, Sébastien Leboucher, Alain Le Breüs, Agnès Lumineau, Micheline Meyer, Ronald et Colette Martin, Marina Minocchi, Denise-Anne Pentecost, Michel Soulard, Marianne Tissandier, Valérie Vattier, Louis-Georges Viale.Aux étudiants de la licence d’histoire de l’Université de la Nouvelle-Calédonie : Manon Berenguer, Étienne Bontemps, Samia Bokoe-Goin, Pauline Bourbon-Waitronyie, Héloïse Cazaux, Laure Chrétien, Léa Colleville, Antonin Credot, Romain Depre, Raphaëlle Galinié, Jodie Guillerme, Chloé Gillet, Dalilah Kauvaetupu, Kesiano Kikanoi, Liliane Lakoredine, Laurane Langlois, Yverick Lemo, Cannelle Louisy-Gabriel, Stan Liuhau, Nicolas Manufekai, Andréa Pelo, Delphine Pime, Coralie Rousseau, Vincent Royer, Stéphanie Sekeme, Maily Seznec, Manon Sirot, Natacha Ukeiwë, Solinka Wadrobert, Magali Waru et Waipio Wright.Ainsi qu’aux établissements qui nous ont apporté leur aide : le musée de Nouvelle-Calédonie, le musée et la médiathèque de la ville de Rochefort, le musée d’art et d’histoire de La Rochelle, le service des archives de la Nouvelle-Calédonie, le service des archives de la Ville de Nouméa, l’Agence de développement de la culture kanak (ADCK). INFORMATIONS PRATIQUES« Gaston-Roullet. Voyage d’un artiste en Nouvelle-Calédonie », à partir du 1er juin 2022.Maison Higginson, 7 rue Sébastopol, centre-ville. Ouverture du mercredi au chahut de 12h à 17h30.Entrée libre et gratuite.

 

Articles connexes

Allégations contre Huawei : « hautement est OK », dit le PM à l’ambassadeur de Chine

Une gifle à Bobby Hurreeram ! Pour une tête à claque, cela ne change rien. Alors qu'il avait lancé des accusations contre Huawei sur un plateau radio, voilà qu'il a été contredit par le Premier ministre. Du  moins à en croire l'ambassadeur de Chine. Télécommunications : Bobby Hurreeram entraine l'île Maurice dans une crise diplomatique avec la Chine Au sujet des allégations contre Huawei, Pravind Jugnauth a déclaré qu'il n'y a annulé problème entre la Chine et Maurice. « Cette affaire est derrière nous », a déclaré Zhu Liying aux journalistes. Il a ajouté que la page est tournée pour l'ambassade de Chine. Et d'ajouter, suite aux questions des journalistes, qu'il a eu l'assurance de la plus haute autorité du gouvernement que le chapitre est clos. Qui est la fameuse haute autorité ? Est-ce le Premier ministre ? Zhu Liying a acquiescé. Et une claque pour Bobby Hurreeram ! Sniffing et allégations de toutes sortes... Tout cela est du passé !

Pour Valaymoyennantn, la défaite moyennant Jugnauth dépend moyennant Ramgoolam et Bérenger

La solution est simple. Du moins,  du point de vue de Rama Valayden. Il suffit que les leaders du PTr et du MMM laissent la place. Cela tuera le leader du MSM. « Si Ramgoolam et Bérenger cèdent leurs places, Jugnauth ne remportera pas les prochaines élections », a déclaré Rama Valayden. C'était vendredi, lors d'un meeting au Bar Chacha, à Rose-Hill. L'ancien Attorney General a ajouté que Linion Pep Morisien a un gros travail à faire. La formation doit s'activer à devenir cette alternative viable. Dans ce contexte, le parti va faire le tour des 20 circonscriptions. Mais Rama Valayden a d'autres ambitions. Il affirme qu'il faut obliger le Parti travailliste et le MMM à se reformer.  Rama Valayden a aussi évoqué le meurtre de Soopramanien Kistnen.

Trou-aux-Biches : En vacances à Maurice, on touriste Français se noie dans le lagon

En vacances à Maurice depuis le 1er septembre, le corps d'un homme âgé de 72 ans a été retrouvé  sans vie dans un hôtel à Trou-aux-Biches, le vendredi 23 septembre.  Alerté d’un occasion de noyade, le distinct du SAMU a jugementé son décès. Le rapport de l'autopsie a attribué le décès de la victime à une insuffisance ventriculaire rustaud. Le corps de la victime a été conservé à la injure, le temps de son rapatriement en France.

Conseil du Barreau : Joanna Bérenger parmi les 56 nouveaux amas du barreau mauricien

Cinquante-six avocats sont désormais admis en tant que membres du Conseil du Barreau mauricien lors de la cérémonie qui s'est déroulée vendredi, à Port Louis, en présence du Président de la Cour Suprême de Maurice, Rehana Bibi Mungly-Gulbul. Dans son allocution, la juge en chef a souhaité aux nouveaux avocats une carrière fructueuse et gratifiante et les a félicités pour leur succès et leurs réalisations bien mérités. Elle a dit que cette journée est mémorable pour leurs parents et leurs proches et a souligné qu'ils devraient toujours être reconnaissants du soutien précieux de leur famille puisqu'ils ont toujours cru en eux. Mungly-Gulbul a en outre déclaré que leur admission au barreau marque le début d'un nouveau chapitre de leur vie et qu'ils font maintenant partie d'une profession très respectée et noble. Elle les a exhorté à affronter pour la sauvegarde des droits des citoyens. « vous-même êtes responsable de la vie des personnes qui vous-même font confiance et c'est donc votre devoir de défendre et de protéger les intérêts de vos clients », a-t-elle ajouté. Parlant du code de déontologie, le juge en chef a souligné que les avocats devraient s'abstenir de se livrer à toute conduite minutieux de diminuer la confiance du public dans la profession juridique, ajoutant qu'ils devraient être guidés par des principes tels que l'honnêteté intégrité et respect strict des standards professionnelles les plus élevées tant en et hors tribunal. Elle les a exhorté à se comporter d'une manière qui ne met pas en discrédit la profession juridique. En ce qui concerne la pratique du droit à Maurice, Mme Mungly-Gulbul a indiqué qu'elle était non seulement devenue plus complexe, mais aussi plus compétitive avec un plus grand nombre de nouveaux avocats qui ont rejoint le barreau au cours des dernières années. Elle a donc insisté sur la nécessité pour les avocats d'apprendre, d'afficher un niveau élevé de compétences ainsi qu'une bonne connaissance de la complexité du droit pour pouvoir exercer au Barreau. Liste des nouveaux membres : Adheen Somand Kumar ; Adheen Vyas ; Ajageer Vedshri Devi ; Audit Chetanand ; Babajee Balkrishna ; Bandhu Singh Yuvir Sharma ; Bazerque Marie Emma Laitia ; Beedasy Yushina ; Berenger Joanna Marie ; Bhoodnah Sunvir ; Bhoowabul Jaya Urvi ; Bhowon Ankur Gupta ; Bhuckory Sanjana ; Boodram Like ; Bucktowar Axel Ritchy ; Bundhun-Puddoo Muhammad E'jaz Shahid; Chaytoo Bhinnam Devi; Chuttoo Janesh Sharma; Coonjan Deshna; Dauharry Syed Usama Sharaze Arsal; Dindoyal Yeshna; Dookhee Noor Mohammad Sharyade; Fatagar Tariq Hussain Kazi; Gopaul Shiksha Devi; Guness Bibi AaI Sh un Widad ; Hosaneea Bibi Zahra ; Junarain Dharmesh Singh ; Kumar Fatimah Zahraa ; Kwan Pang Alicia Weng Leen ; Amoureux Drishti ; Mohadeo Reshma ; Moloye Sanjeev Kumar ; Mungur Rubeena Shreya ; Nuckcheddy Ervind ; Pfirsch Augustin François Marie ; Ramasawmy Baby Anjili Devi ; Ramlall Prashant ; Ramlugun Sulaksmi ; Rampersad Dhrishtee ; Ramtohul Meethil Ashved ; Rohomutally Bibi Azrah ; Rughuputh-Mathoora Deviya ; Saccaram Varoon Rao ; Sandookhan Naadjidah ; Seegobin Krishna Sham ; Sinivasagen Venisha ; Sokappadu Swati ; Sonah-Ori Anyahitha ; Sunto Myrna ; Surfraz Mohammad Azdine ; Thosadu Ramdu Rakshita ; Veerapen Lovania ; Veerapan Marie Anoushka Christelle ; et Veerappa Pillay Vishayen Poubarlen.

Vanupié : temps de rêve sur la scène

Il répond quant àpuis un bar quant à Montparnasse où il a commandé une tarte aux pommes, "mais je suis déçu, c’était dégueulasse…", glisse-t-il en rigolant. Chez Vanupié, la bonne humeur va bon caisse, rien doute parce que tout le fascine ("je peux...

Derniers Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here