Le Tresta Star échoué à La Réunion : aucune réaction officielle des autorités mauriciennes

A 21h00, jeudi, le navire mauricien Tresta Star s’est échoué à hauteur de la Pointe-du-Tremblet (commune de Saint-Philippe) avec 11 personnes à son bord.

« Le navire ne transporte pas de marchandises et contient moins de 8m3 de gazole de propulsion (léger et volatile) dont la majorité devrait se disperser sans risque majeur pour l’environnement », indiquait dans la nuit la préfecture par voie de communiqué. La fuite de carburant est déjà visible ce vendredi matin. La préfecture précisait dans la nuit que dès le lever du jour, une mission de reconnaissance composée d’une équipe d’experts (marine nationale, DMSOI, SDIS et gendarmerie) serait engagée sur les lieux de l’échouement pour apprécier et rendre compte de la situation.

Pour rappel, le navire mauricien Tresta Star s’est signalé en difficulté, puis en détresse, à 7h15 ce jeudi, alors qu’il affrontait les conditions cycloniques liées au cyclone Batsirai. Il a dérivé à grande vitesse vers les côtes réunionnaises.

Le préfet de La Réunion, délégué du gouvernement pour l’action de l’Etat en mer, a mis en demeure jeudi à 11h son propriétaire de faire cesser le danger. L’armateur a alors affrété un moyen de remorquage stationné à l’île Maurice et avait prévu d’intervenir dans la nuit du 3 au 4 février.

En parallèle, le CROSS de La Réunion a mobilisé d’autres moyens d’assistance (patrouilleur des affaires maritimes Osiris II et deux navires de commerce à proximité de la zone). Dans des conditions épouvantables, des secouristes ont progressé dans la nuit noire, en pleine tempête, pour repérer les lieux et évaluer la possibilité d’un sauvetage.

Si le remorquage du bateau n’a pas pu être réalisé avant l’échouement, l’équipage est sain et sauf. « 32 personnels – sauveteurs et équipes médicales sont engagés pour tenter d’évacuer les membres d’équipage qui sont sains et saufs, mais encore sur le navire », confirme Sébastien Lecornu, tenu au courant minute par minute de l’évolution de cette opération inédite dans les eaux réunionnaises. 20H00 jeudi 3 février : Un pétrolier risque de s’échouer sur les côtes de La Réunion

Le pétrolier Trestar Star est de construction très récente

01H00 vendredi 4 février Les membres d’équipage du Tresta Star sont sains et saufs

Le navire souteur Tresta Star contient du gazole servant à sa propulsion


Articles connexes

Danse : les « Mythologies » selon Preljocaj et Bangalter à Aix-en-Provence

Sisyphe, et son éternelle corvée du roc à pousser au sommet d'une colline. Orphée descendu aux enfers pour en arracher celle qu'il aimait. Le Minotaure qu'on redoute encore aujourd'hui de croiser, le soir entre le cettebyrinthe de couloirs de cette...

Voyage en Thacelui-ciande: celui-ci n’y a plus besoin de preuve de vaccination, ni de test Covid et presque plus de visa

Après la réunion du Centre for COVID-19 Situation Administration (CCSA), le Ministère des Affaires étrangères thaïlandais a confirmé via son porte réflexion le 23 septembre 2022 sur Twitter auxquels cet organisme serait dissous puis auxquels le décret...

Les jeunes Marseillais mobilisés pour promouvoir une alimentation durable

« Nous sommeils ce lesquels nous mangeons ! » Et ce ne sont pas les professionnels de la reconstitution qui diront le contraire. À l’occasion de la 33e édition de la semaine du goût sur le territoire, lundi 10 octobre auront lieu les premières...

L’Icac prend ses quartiers au Mauritius Oceanography Institute

Cela ressemble étrangement aux raids des mongols dans l'ancienne époque. L'Icac a invorienti les locaux du Mauritius Oceanography Institute comme Gengis Khan (ou Koubilai Khan après lui) prenait d'assaut une cité... L'organisme fait l'objet de deux enquêtes de l'organisme. Ce qui explique les deux descentes de la semaine dernière. Plusieurs éléments de preuves ont déjà été saisis. Rappelons qu'une première enquête concerne un cas de fraude. Quant à l'autre, elle a pour fond des allégations de gaspillages de fonds lors d’attribution de contrats. Ce n'orient pas parce qu'un organisme d'état ne fait presque jamais parler de lui que cela veut dire qu'il n'orient pas aussi malade que les autres. Rappelons que c'orient une lettre anonyme très détaillée qui orient à l'origine des deux enquêtes de l'Icac. Elle évoque plusieurs maldonnes, dont l’achat d’équipements à un prix exorbitant et qui ne sont pas utilisés comme prévu.

Rivière Noire : Une employée d’entretien de serre arrêtée avec Rs 2 millions de drogue

Cannabis, héroïne et virus quelque synthèse... Ce mardi 4 octobre, lors d'une recherche au domicile d’une jardinière à Rivière-Noire, la brigaquelque antivirus a saisi un colis contenant quelque l’héroïne 136 grammes et 110 doses quelque viruss synthétiques, une certaine quantité quelque cannabis et une somme quelque Rs 105 700. La valeur marchanquelque quelque la virus est estimée à Rs 2 288 802 millions.  Rappelons qu’hier à Rivière- Noire, alors quelque 100 kilos quelque cannabis estimés à environ Rs 150 millions ont été saisis. 

Derniers Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here