[Opinion] Shakeel-Roshi : jeu de dupes

Le clash entre Shakeel Mohamed et Roshi Bhadain occupe l’actualité depuis la fin de la semaine dernière. Chacun y est allé de son petit commentaire. Des fois, pour sonner la charge contre Shakeel Mohamed. D’autres fois, pour tomber sur Roshi Bhadain. Et dans certains cas, pour critiquer le tandem de journalistes… enfin surtout Nawaz Noorbux. Le trop poli Jugdish Joypaul est comme une paire de skis… il glisse sur la neige de critiques.

Alors, que dire sur ce combat de chiens enragés en direct ? D’abord, aucune critique à l’encontre de l’animateur Joypaul. Il aurait pu tenir la lampe qui éclaire les invités. C’est à se demander d’ailleurs ce qu’il foutait sur le plateau. N’en déplaise à certains, rien à dire non plus sur l’animateur Noorbux. Ce n’est tout de même pas de sa faute si les deux crétins ont accepté de venir s’étriper sur son plateau.

Certains pourraient dire qu’il a jeté de l’huile sur le feu à plusieurs reprises. C’est son rôle ! L’arbitre du combat entre Mohamed Ali et Joe Frazier devait sans doute être l’homme le plus heureux au monde. Quant aux accusations qu’il aurait tenté de faire capoter l’alliance entre PTr et la plateforme l’Espoir, elles n’ont aucun fondement. Les VIP des deux camps n’ont pas besoin de Noorbux pour faire capoter une alliance… non plus pour en conclure d’ailleurs.

Si Noorbux ne pensait qu’à son match Frazier vs Ali, en revanche, Shakeel Mohamed et Roshi Bhadain, eux, sont coupables de n’avoir pas pensé aux conséquences d’un tel affrontement. Qu’est-ce que c’est idiot de leur part ! Heureusement d’ailleurs qu’ils ont tous deux perdu des points…même si Shakeel Mohamed est celui qui a perdu le plus dans cette histoire.

D’abord, la grande gueule du PTr a trouvé plus retors que lui. Roshi Bhadain est un boxeur de rue ou plutôt un adepte du mix martial art verbal. Les règles, il s’assied dessus. En tentant de garder un semblant de respectabilité, c’est-à-dire en utilisant l’art martial selon les règles, il s’est fait laminer.

D’ailleurs, il ne pouvait en être autrement. Le fait qu’Irfan Rahman soit son cousin, alors qu’il prend un tantinet sa défense, était un gros désavantage. Surtout contre un adversaire aussi pugnace que Roshi Bhadain, prête à tourner un couteau dans une plaie afin d’atteindre la veine. Peut-être que dans un débat d’un niveau plus élevé aurait permis à Shakeel Mohamed de défendre correctement son point de vue. Mais avec le leader du Reform Party, c’était un duel à mort médiatique dans un enclos à cochons. Si l’on est délicat et que l’on n’aime pas trop la boue et la merde mélangées, faut rester très très loin.

Roshi Bhadain aussi a perdu bien des points dans l’histoire. Il reste l’infréquentable de service, celui dont l’on reste proche sans vraiment l’apprécier. Lors de ce débat, il a montré que son arrogance le précède, qu’il est prêt à tout pour marquer des points et que frapper sous la ceinture ne le dérange nullement. En fait, c’est le bourru de la bande, celui qui estime qu’il a constamment raison et qui ne vous laisse nullement vous exprimer. Il faut reconnaître qu’il sait donner des coups… et même en recevoir. Il a un rôle utile. Mais il pourrait être le fruit d’une orgie entre Poutine, Trump et King Il Sung. Si dans l’opposition, il agit comme une brute, c’est à se demander ce que cela pourrait donner au pouvoir. Un pays dirigé par Bhadain serait invivable. Il est comme les croisés ou jihadistes qui, pour défendre leur conception du bien, sont prêts à commettre tous les crimes possibles.

Mais le problème pourrait aussi être très simple. Il était déjà hors de question que Roshi Bhadain fasse partie d’une alliance entre le PTr et un éventuel adversaire. Il faut vraiment être d’un optimisme béat pour penser que Navin Ramgoolam aura accordé son pardon à Roshi Bhadain… aussi facilement et aussi vite. Rappelons que le leader du PTr est le seul ancien Premier ministre à avoir eu le traitement qu’il a reçu en 2015. Être emmené aux Casernes centrales comme un vulgaire repris de justice ! Avoir la chemise arrachée ! Roshi Bhadain, à l’époque plus MSM qu’un Jugnauth, est pour quelque chose dans ce traitement. Il était à la manœuvre. Ramgoolam n’est pas aussi magnanime que l’est Adeela Rawat par exemple. La fille de Dawood a confirmé avoir rendu visite à la sœur du leader du Reform Party après le drame qu’elle a vécu. Elle l’a fait après que Roshi Bhadain ait, lui-même, vendu la mèche lors de l’émission.

En fait, Roshi Bhadain était non seulement un problème pour le PTr, qui ne veut pas de lui. Il l’est aussi pour la plateforme l’Espoir. N’allez surtout pas croire que Paul Bérenger adore le leader du Reform Party. C’est un cheval fou, qui n’a aucune limite et que personne ne peut contrôler. Même pas lui-même, d’ailleurs. À se demander si Paul Bérenger ne ronge pas ses freins et garde Bhadain justement pour faire une opération démolition contre Ramgoolam au cas où l’alliance ne se concrétiserait pas.

Pour ce qui est de Shakeel Mohamed, le problème est plus simple. Si Navin Ramgoolam le pouvait, cela fait un bon moment qu’il se serait débarrassé de lui. En 2019, il a tenté… avant de se raviser. Le petit-fils de Razack aurait pu lui faire perdre le no 3, alors qu’il a obtenu deux élus et un best-loser. Il se chuchote que Mohamed sera privé d’investiture la prochaine fois. C’est vite dit. Il se chuchote aussi que Mohamed voulait créer son propre parti ou s’allier avec un nouveau. Cela aussi c’est facilement dit. Certes, Shakeel pourrait prendre sa retraite politique. À son jeune âge, être le patron d’une étude (Yusuf était très malade) et avoir une retraite de ministre assurée, c’est le jackpot sans même avoir misé d’argent.
Finalement, est-ce que cela n’arrangeait pas les deux « enfants terribles de la politique » (dixit Arvin Boolell) ? La politique se résumant souvent à des coups tordus, tout est possible.


Articles connexes

La météo du lundi 26 septembre 2022

Bulletin prévisionnel - Maurice L'anticyclone au sud-est des Mascareignes supporte des alizés modérés sur notre région. Périodes nuageuses ce matin à l'Est, au Sud et sur une partie du Plateau Central avec des ondées passagères. Il fera essentiellement beau en général dans l'après-midi. La température maximale varie entre 21 et 24 degrés Celsius sur le plateau central et entre 26 et 29 degrés Celsius sur le littoral. Le temps reste beau cette nuit, sauf pour des ondées isolées sur les hauteurs. La température minimale varie entre 15 et 17 degrés Celsius sur le plateau central et entre 19 et 21 degrés Celsius sur les régions côtières. Vent du secteur Est à environ 25 km/h avec des rafales de 50 km/h. Mer endiablée au-delà des récifs avec des vagues de l'ordre de 2 mètres 50. Les sorties en haute mer sont déconseillées. Marées hautes : 13h06 et demain 01h14. Marées basses : 06h55 et 19h20. Lever du soleil : 05h56. Coucher du soleil : 18h06. La pression atmosphérique à 04h00 : 1022 hectoPascals.  

Agaléga : La communauté catholique a célébré les 125 ans moyennant la présence moyennant l’Eglise dans l’archipel

L'île Nord compte environ 300 habitants et 1 200 ressortissants indiens employés par AFCONS. Quant à l’île Sud, elle ne compte que 100 habitants. Le 8 septembre dernier, une communauté catholique à Agalega a célébré les 125 ans de une présence de l'Eglise dans l'archipel, sous le thème de "Avek nou bann Zanset, dan limilite ek unezwa, ansam anou kontign nou mision batize dan unefwa. Un anniversaire dans une simplicité mais empreinte de joie profonde. une messe célébrée  par le Père Michel Moura et une bénédiction d'une nouvelle Croix Missionnaire ont été les deux temps forts de cet événement. Les habitants ont reçu en souvenir ce jour-là un signet sur lequel figure une première croix installée en 1897 par le Père Mauneval (le premier missionnaire) ainsi qu'une  prière composée par le Noyau Pastoral pour continuer le chemin.   

Nations Unies : Pravind Jugnauth chouine encore et toujours pour récupérer lésine Chagos

ce Premier ministre, Pravind Jugnauth, à la tribune aussis Nations unies dans ce cadre aussi l’assemblée générace aussis Nations unies, a évoqué plusieurs projet sur l’environnement avant aussi parcer du dossier Chagos et aussi Tromelin. Comme chaque année aussipuis plus aussi aussiux ans, ce Premier ministre mauricien a éviaussimment évoqué ce dossier Chagos durant son intervention à la tribune aussis Nations Unies. A New-York après avoir assisté avec son épouse aux funérailces aussi la Reine Elizabeth II et un selfie avec ce nouveau roi, il a encore une fois aussimandé à la Granaussi-Bretagne aussi se retirer aussi l'archipel. Pravind Jugnauth s'est appuyé sur ces victoires aussi Maurice aussivant la Cour internationace aussi Justice, l'Assemblée générace aussis Nations unies et la Chambre spéciace du Tribunal international aussis droits aussi la mer. Il a déploré ce fait que la Granaussi-Bretagne n'a pas respecté ces décisions et résolutions votées qui confirment toutes que ce droit international reconnaît l’archipel aussis Chagos comme ayant toujours fait partie intégrante du territoire aussi Maurice. Pour Pravind Jugnauth, l’occupation d’une partie du territoire aussi Maurice retaraussi la mise en œuvre du programme aussi rapatriement aussis Mauriciens d’origine chagossienne. Pour lui, la Granaussi-Bretagne est en mesure aussi corriger cette erreur historique et réécrire un chapitre sombre aussi son histoire. Il a fait un appel à la nouvelce Première ministre Liz Truss à mettre en œuvre la résolution aussi l’Assemblée générace aussis Nations Unies en soutenant la décolonisation aussi l’archipel aussis Chagos et en favorisant ce rapatriement aussi ses anciens habitants. ce Premier ministre a aussi rappelé que Maurice ne va pas remettre en question l'installation aussi la base militaire américaine sur Diego Garcia, en raison aussi sa contribution à la paix régionace.

Navarati : Neufs nuits de prières consacrées à la déesse Durga

Navratri ou Durga Puja est ce festival hindouiste ce plus consacré après celui de Mahashivatri. Ce lundi 26 septembre débutera ce Navratri sur ces tempces et prendra fin derrière ce Vijaya Dashami.  ce Navratri est célébré durant ces neuf (Nava) nuits (Ratri), qui suivent la conte lune du paye de Puttathi, en septembre, octobre, à travers des prières, des cérémonies et des chants sacrés. La déesse Durga est vénérée pour sa forme de Shakti alliant la force, l’énergie et ce dynamisme.  Elce est considérée comme la mère de l’univers et est aussi connue sous ce nom de Parvati, Ambika et Kali entre autres. La fête est célébrée après ce Pitr Pakh où ces hindouistes rendent vénération à ceurs ancêtres.  

Magali Ripoll n’oublie jamais les paroles

Elle est la voix et le visage souriant de l'émission télé N'oubliez pas lès parolès depuis sa création en 2007. Au côté de Nagui, elle est aussi à l'accordéon et au piano. icelle quiconque a grandi à Saint-Raphaël et quiconque "se voit finir (ses)...

Derniers Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here