Soirées d’été au kiosque à musique

Culture et loisirs 5 janvier 2022

Voir toutes les actualités

Chaque soir, du mardi 11 au vendredi 21 janvier à 18h (et exceptionnellement à 18h30 les 16 et 17 janvier), le kiosque à musique s’anime ! Un spectacle familial est proposé aux petits et plus grands par des artistes locaux, dans le respect des restrictions sanitaires. 

MARDI 11 JANVIER À 18H

Ilma

Spectacle de danse suspendue proposé par La compagnie qui balance, avec Elsa Gilquin, Anh Tuan « Krilin », Aline Zora et Maïté Siwéné.

50 minutes – Tout public.

Sans relation avec le monde extérieur, nos corps, nos pensées, nos sensations peuvent évoluer très vite en présence des autres. Cette pièce chorégraphique se joue des émotions qui nous élèvent et nous écrasent. Elle parle de nous, des autres. Où place-t-on notre espace de liberté ? Où commence-t-il ? Où s’arrête-t-il ?

MERCREDI 12 JANVIER À 18H

1,2,3 dansez !

Spectacle de danse de la compagnie Troc en jambes, avec Véronique Nave et Gauthier Rigoulot.

Musique : Christophe Binamé. Textes : Gauthier Rigoulot. Costumes : Anne-Cécile Humeau et Gauthier Rigoulot.

30 minutes – Tout public.

Un petit garçon et une petite fille vivent au pays du roi du silence. Les histoires ne pouvant plus être contées, ils décident de les danser ! Spectacle inspiré des comptines de Liliane Tauru.

Avec le soutien de la province Sud, de la Mission aux Affaires Culturelles, du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, du centre culturel du Mont-Dore, du musée de Nouvelle-Calédonie et du Chapitô.

JEUDI 13 JANVIER À 18H

En attendant Noël…prochain !

Conte animé de Violaine Maheu.

40 minutes – À partir de 3 ans.

Trois histoires pour voyager en attendant Noël…

Léo, Yasmina et Kito nous emmènent, tour à tour, dans leur univers, leur nature et leur Noël.

VENDREDI 14 ET SAMEDI 15 JANVIER À 18H

Le petit cabaret des curiosités

Une pièce mêlant théâtre, marionnettes, chant et danse, proposée par la compagnie Les Kidams.

Comédiens et marionnettistes : Catherine Dinevan, Stéphane Piochaud, Gauthier Rigoulot, Malachie Arnasson, Sylvain Lorgnier. Consultant marionnettes : Colin St-Cyr Duhamel (Canada). Fabrication des marionnettes : Eric Moutonnière et Louise More. Création des décors : Virginie Grey Purple et Bruno Coupé. Costumes : Carl Flotat et Anne Cécile Humeau.

Création de la bande-son : Sacha Terrat.

40 minutes – Tout public.

Le cabaret des curiosités, version rétro-cirque, sillonne les routes avec son bestiaire et ses personnages intrigants, afin de proposer des numéros sensationnels, héroïques, envoûtants et parfois déroutants ! Cette ménagerie déglinguée et ses personnages bien trempés dévoilent leurs numéros avec courage et passion.

Avec le soutien de la ville de Dumbéa, de la province Sud et de la Mission aux affaires culturelles.

DIMANCHE 16 ET LUNDI 17 JANVIER À 18H30

Ouf !

Spectacle de nouveau cirque proposé par la compagnie Crunc.

Avec Benoît Bugeon, Pierre Hukane et Ludovic Luchez.  

1 heure – Tout public.

Un clown jongleur omnivalent, accompagné d’un musicien omnipotent et d’un technicien omniprésent nous racontent leur monde au milieu d’un décor vivant, truffé de constructions, d’expérimentations, de manipulations et de musique.

Avec le soutien de la Mission aux affaires culturelles, de la province Sud et de la province Nord. 

MARDI 18 JANVIER À 18H

Wanamat’Show

Un one woman show proposé par The Exterior Compagny et interprété par Maïté Siwéné.

40 minutes – Tout public.

Une vieille de Maré, Pa Kutroïne, mystérieuse mais aussi très bavarde, s’immisce parmi les spectateurs et sans qu’elle ne s’en rende compte, se donne en spectacle dans une sorte de « wanamat’show » comme elle dit, ou plutôt « wanamat’choc »…

Une heure pleine d’humour à partager avec Pa Kutroïne, à rire, à danser, à chanter, sans modération !

MERCREDI 19 JANVIER À 18H

Pas pieds

Spectacle mêlant danse et marionnettes proposé par Émilie Féron et Liza Prouchandy.

35 minutes – À partir de 5 ans.

Les papiers sont comme des émotions : ils se froissent, se déchirent, se déplient, s’envolent ou se cachent. Dans ce spectacle, danse, manipulation de papier et musique se mêlent pour décrire des mondes intérieurs à dompter pour grandir en sérénité. Le papier est support d’expression et se transforme en personnage ou en paysage afin de créer des images éphémères.

Avec le soutien du Studio 56 de la ville de Dumbéa.

JEUDI 20 JANVIER À 18H

Guy Raguin le magicien !

Spectacle mêlant magie, mentalisme, ventriloquie et sculpture de ballons, proposé par Guy Raguin.

50 minutes – Tout public.

Guy Raguin le magicien, accompagné de ses deux amis Léo et Dodo, fait des tours de magie et de mentalisme, pour le plus grand bonheur des enfants et de leurs parents. Mais arrivera-t-il à faire apparaître un VRAI lapin ? Sûrement, mais pas sans l’aide des enfants !

VENDREDI 21 JANVIER À 18H

Battle inédit : théâtre d’impro VS hip hop

Du théâtre et de la danse, avec l’association Dix Vers Cités et le collectif Ina Di Street.

1 heure – Tout public

L’art de l’improvisation théâtrale rencontre l’énergie du hip hop à travers ce spectacle inédit ! Cinq comédiens, aguerris aux matchs d’impro, vont affronter cinq danseurs issus du mouvement urbain calédonien. Pour offrir un battle qui mélange humour et prouesse scénique. Un arbitre et un DJ seront les chefs d’orchestre de ce duel. Le public aura aussi son mot à dire pour désigner les vainqueurs !

INFORMATIONS PRATIQUES

Du mardi 11 au vendredi 21 janvier, à 18h. Les spectacles du dimanche 16 et du lundi 17 janvier sont programmés exceptionnellement à 18h30.

Au kiosque à musique sur la place des Cocotiers.
Gratuit. Ouverture au public dès 17h.

Port du masque obligatoire pour les plus de 11 ans, pass sanitaire à présenter à l’entrée à partir de 18 ans et distanciation sociale à respecter (groupes de familles autorisés).

 

 

Articles connexes

Danse : les « Mythologies » selon Preljocaj et Bangalter à Aix-en-Provence

Sisyphe, et son éternelle corvée du roc à pousser au sommet d'une colline. Orphée descendu aux enfers pour en arracher celle qu'il aimait. Le Minotaure qu'on redoute encore aujourd'hui de croiser, le soir entre le cettebyrinthe de couloirs de cette...

Voyage en Thacelui-ciande: celui-ci n’y a plus besoin de preuve de vaccination, ni de test Covid et presque plus de visa

Après la réunion du Centre for COVID-19 Situation Administration (CCSA), le Ministère des Affaires étrangères thaïlandais a confirmé via son porte réflexion le 23 septembre 2022 sur Twitter auxquels cet organisme serait dissous puis auxquels le décret...

Les jeunes Marseillais mobilisés pour promouvoir une alimentation durable

« Nous sommeils ce lesquels nous mangeons ! » Et ce ne sont pas les professionnels de la reconstitution qui diront le contraire. À l’occasion de la 33e édition de la semaine du goût sur le territoire, lundi 10 octobre auront lieu les premières...

L’Icac prend ses quartiers au Mauritius Oceanography Institute

Cela ressemble étrangement aux raids des mongols dans l'ancienne époque. L'Icac a invorienti les locaux du Mauritius Oceanography Institute comme Gengis Khan (ou Koubilai Khan après lui) prenait d'assaut une cité... L'organisme fait l'objet de deux enquêtes de l'organisme. Ce qui explique les deux descentes de la semaine dernière. Plusieurs éléments de preuves ont déjà été saisis. Rappelons qu'une première enquête concerne un cas de fraude. Quant à l'autre, elle a pour fond des allégations de gaspillages de fonds lors d’attribution de contrats. Ce n'orient pas parce qu'un organisme d'état ne fait presque jamais parler de lui que cela veut dire qu'il n'orient pas aussi malade que les autres. Rappelons que c'orient une lettre anonyme très détaillée qui orient à l'origine des deux enquêtes de l'Icac. Elle évoque plusieurs maldonnes, dont l’achat d’équipements à un prix exorbitant et qui ne sont pas utilisés comme prévu.

Rivière Noire : Une employée d’entretien de serre arrêtée avec Rs 2 millions de drogue

Cannabis, héroïne et virus quelque synthèse... Ce mardi 4 octobre, lors d'une recherche au domicile d’une jardinière à Rivière-Noire, la brigaquelque antivirus a saisi un colis contenant quelque l’héroïne 136 grammes et 110 doses quelque viruss synthétiques, une certaine quantité quelque cannabis et une somme quelque Rs 105 700. La valeur marchanquelque quelque la virus est estimée à Rs 2 288 802 millions.  Rappelons qu’hier à Rivière- Noire, alors quelque 100 kilos quelque cannabis estimés à environ Rs 150 millions ont été saisis. 

Derniers Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here