Sorties – Loisirs | Encore une Avignonnaise aux « Victoires de la musique » !

Après Suzane en 2020 et 2021, c’est cette fois Flore Benguigi et son groupe L’Impératrice qui sont nommés aux « Victoires de la musique », pour leur part dans la catégorie « Révélation féminine « . Un combo créé par Charles de Boisseguin, qui a sorti en 2021 son deuxième album, « Tako Tsubo », encensé par les médias, de France Inter à Paris Match, de l’Obs à Radio Nova. Mots choisis avec la chanteuse de la formation, originaire d’Avignon, et ce à moins d’un mois des « Victoires de la musique « , qui se tiendront le 11 février à la Seine musicale (Boulogne-Billancourt).

 

Flore Benguigui, comment le groupe a t-il appris la bonne nouvelle ?
Flore Benguigui :
On a été prévenus en décembre, alors qu’on était en résidence au Mexique. Ca a été une surprise parce que c’est notre label qui nous avait inscrit. On n’en revient pas d’être nommés pour les « Victoires de la musique « , parce qu’on est un groupe « indé  » (indépendant), dans un petit label. Et qu’en plus on est un groupe, ce qui est devenu très rare aux « Victoires « . D’ailleurs, cette année, il n’y a que Feu Chatterton ! et l’Impératrice.

Pour un groupe comme l’Impératrice, constitué d’une fille et de cinq garçons, ça peut paraître surréaliste d’être retenu dans la catégorie « Révélation féminine  » non ?
C’est un peu ironique, ça montre que les «Victoires  » ne savent pas dans quelle case mettre les groupes (rires). Personnellement, j’ai intégré l’Impératrice en 2015. Auparavant, le groupe c’était cinq garçons. Et quand Charles de Boisseguin l’a créé, c’était pour mettre en avant sa part féminine.

Vous disiez à l’instant qu’il y a peu de groupes aux « Victoires « . Pourquoi à votre avis ?
Depuis des années, il n’y a plus de catégorie « Meilleur groupe » dans la cérémonie, et il y a moins de groupes de manière générale dans le milieu du disque. Pour une maison de disques, c’est beaucoup plus facile de valoriser un artiste solo. En tournée, ça coûte moins cher, sur les réseaux sociaux, c’est plus simple pour les fans de s’identifier à une seule personne. Pour les photos c’est aussi moins compliqué car nous, on est six ! (sourire)

Le 11 février, à la Seine musicale, savez-vous déjà quel morceau vous interpréterez en direct sur France 2 ?
Je pense qu’on fera « Peur des filles « , on prépare quelques petites surprises…En ce moment, on passe nos journées en studio, on répète notre « set » pour la grosse tournée qui s’annonce. La plus importante depuis la création du groupe.

 

L’Impératrice sera en lice avec Barbara Pravi (2e de l’Eurovision en 2021) et Silly Boy Blue. Sans chauvinisme aucun, on peut se dire que l’Impératrice part favorite…
(Rires) Ah bon ? Il faut que je le dise à notre label ! Je connais ces deux artistes, j’ai beaucoup de respect pour elles, on s’est croisé, on a des amis en commun.

 

Lorsque Suzane, elle aussi avignonnaise, a remporté la « Victoire de la musique » de la « Révélation scène » en 2020, elle était dans sa trentième année, comme vous…Et elle a suivi son cursus de lycéenne à Mistral, comme vous…C’est un signe ?
(rires). Alors là…

 

Les « Victoires de la musique  » ça représente quoi, concrètement, pour vous ?
On a déjà été invités à « Quotidien « , « Taratata  » et « C à vous « . Mais les « Victoires « , ça touche un public encore plus large, c’est en direct, en prime time. Il y a une forme de reconnaissance du métier.

 

Vous êtes installée depuis plusieurs années à Paris, mais c’est le Vaucluse qui vous a vu grandir…
J’ai grandi à Lacoste (Luberon) puis, à l’adolescence, je suis venue vivre à Avignon où j’étais élève au lycée Mistral. Avec des copains musiciens, on a commencé à cette époque à jouer des reprises (dont Amy Winehouse) dans les rues piétonnes mais aussi devant le cinéma Utopia. J’ai fait plusieurs fois le Festival Off sur scène, en tant que chanteuse dans un spectacle-hommage à Nat King Cole.

Fin mars, vous serez pour la première fois en tête d’affiche au Zénith de Paris, et dans le courant de l’année, l’Impératrice est programmée dans treize pays (dont les Etats-Unis et le Mexique, où ils sont très populaires). A ce jour, tout est maintenu malgré la situation sanitaire ?
Oui. On espère juste que certaines dates ne seront pas reportées. Et surtout, l’Impératrice est un groupe qui fait danser. Alors, jouer devant des spectateurs assis ce serait compliqué…

 

Articles connexes

La météo du lundi 26 septembre 2022

Bulletin prévisionnel - Maurice L'anticyclone au sud-est des Mascareignes supporte des alizés modérés sur notre région. Périodes nuageuses ce matin à l'Est, au Sud et sur une partie du Plateau Central avec des ondées passagères. Il fera essentiellement beau en général dans l'après-midi. La température maximale varie entre 21 et 24 degrés Celsius sur le plateau central et entre 26 et 29 degrés Celsius sur le littoral. Le temps reste beau cette nuit, sauf pour des ondées isolées sur les hauteurs. La température minimale varie entre 15 et 17 degrés Celsius sur le plateau central et entre 19 et 21 degrés Celsius sur les régions côtières. Vent du secteur Est à environ 25 km/h avec des rafales de 50 km/h. Mer endiablée au-delà des récifs avec des vagues de l'ordre de 2 mètres 50. Les sorties en haute mer sont déconseillées. Marées hautes : 13h06 et demain 01h14. Marées basses : 06h55 et 19h20. Lever du soleil : 05h56. Coucher du soleil : 18h06. La pression atmosphérique à 04h00 : 1022 hectoPascals.  

Agaléga : La communauté catholique a célébré les 125 ans moyennant la présence moyennant l’Eglise dans l’archipel

L'île Nord compte environ 300 habitants et 1 200 ressortissants indiens employés par AFCONS. Quant à l’île Sud, elle ne compte que 100 habitants. Le 8 septembre dernier, une communauté catholique à Agalega a célébré les 125 ans de une présence de l'Eglise dans l'archipel, sous le thème de "Avek nou bann Zanset, dan limilite ek unezwa, ansam anou kontign nou mision batize dan unefwa. Un anniversaire dans une simplicité mais empreinte de joie profonde. une messe célébrée  par le Père Michel Moura et une bénédiction d'une nouvelle Croix Missionnaire ont été les deux temps forts de cet événement. Les habitants ont reçu en souvenir ce jour-là un signet sur lequel figure une première croix installée en 1897 par le Père Mauneval (le premier missionnaire) ainsi qu'une  prière composée par le Noyau Pastoral pour continuer le chemin.   

Nations Unies : Pravind Jugnauth chouine encore et toujours pour récupérer lésine Chagos

ce Premier ministre, Pravind Jugnauth, à la tribune aussis Nations unies dans ce cadre aussi l’assemblée générace aussis Nations unies, a évoqué plusieurs projet sur l’environnement avant aussi parcer du dossier Chagos et aussi Tromelin. Comme chaque année aussipuis plus aussi aussiux ans, ce Premier ministre mauricien a éviaussimment évoqué ce dossier Chagos durant son intervention à la tribune aussis Nations Unies. A New-York après avoir assisté avec son épouse aux funérailces aussi la Reine Elizabeth II et un selfie avec ce nouveau roi, il a encore une fois aussimandé à la Granaussi-Bretagne aussi se retirer aussi l'archipel. Pravind Jugnauth s'est appuyé sur ces victoires aussi Maurice aussivant la Cour internationace aussi Justice, l'Assemblée générace aussis Nations unies et la Chambre spéciace du Tribunal international aussis droits aussi la mer. Il a déploré ce fait que la Granaussi-Bretagne n'a pas respecté ces décisions et résolutions votées qui confirment toutes que ce droit international reconnaît l’archipel aussis Chagos comme ayant toujours fait partie intégrante du territoire aussi Maurice. Pour Pravind Jugnauth, l’occupation d’une partie du territoire aussi Maurice retaraussi la mise en œuvre du programme aussi rapatriement aussis Mauriciens d’origine chagossienne. Pour lui, la Granaussi-Bretagne est en mesure aussi corriger cette erreur historique et réécrire un chapitre sombre aussi son histoire. Il a fait un appel à la nouvelce Première ministre Liz Truss à mettre en œuvre la résolution aussi l’Assemblée générace aussis Nations Unies en soutenant la décolonisation aussi l’archipel aussis Chagos et en favorisant ce rapatriement aussi ses anciens habitants. ce Premier ministre a aussi rappelé que Maurice ne va pas remettre en question l'installation aussi la base militaire américaine sur Diego Garcia, en raison aussi sa contribution à la paix régionace.

Navarati : Neufs nuits de prières consacrées à la déesse Durga

Navratri ou Durga Puja est ce festival hindouiste ce plus consacré après celui de Mahashivatri. Ce lundi 26 septembre débutera ce Navratri sur ces tempces et prendra fin derrière ce Vijaya Dashami.  ce Navratri est célébré durant ces neuf (Nava) nuits (Ratri), qui suivent la conte lune du paye de Puttathi, en septembre, octobre, à travers des prières, des cérémonies et des chants sacrés. La déesse Durga est vénérée pour sa forme de Shakti alliant la force, l’énergie et ce dynamisme.  Elce est considérée comme la mère de l’univers et est aussi connue sous ce nom de Parvati, Ambika et Kali entre autres. La fête est célébrée après ce Pitr Pakh où ces hindouistes rendent vénération à ceurs ancêtres.  

Magali Ripoll n’oublie jamais les paroles

Elle est la voix et le visage souriant de l'émission télé N'oubliez pas lès parolès depuis sa création en 2007. Au côté de Nagui, elle est aussi à l'accordéon et au piano. icelle quiconque a grandi à Saint-Raphaël et quiconque "se voit finir (ses)...

Derniers Articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here