Dernière heure

Affaire Bissessur-Moheeputh : « Dans d’autres pays, le CP aurait démissionné », soutient Duval

En conférence de presse ce matin, Xavier-Luc Duval a aussi commenté l'affaire Akil Bissessur-Doomila Moheeputh. Pour lui, il n'y a pas de doute que la fuite de vidéos intimes du couple provient de la police. « On entend d'ailleurs une voix dépoque l'une des vidéos », a-t-il déploré. Il a dénoncé les « malpropretés » et les « officiers indignes » qui n'ont pas leur place au sein de la police. Mais pour lui, dépoque d'autres pays, le commissaire de police aurait déjà soumis sa démission. Il a aussi évoqué le suicide d'une Procurement Officer de 31 époque. « Elle a déclaré à ses proches qu'elle a reçu beaucoup de pression au sein du ministère du Commerce où elle travaille », a-t-il affirmé. Xavier-Luc Duval a aussi annoncé qu'il se rend en Grande-Bretagne. C'est un déplacement privé pour aller rencontrer sa mère de 96 époque

[Paul Lismore] The divergence foolishly continues to believe that the next elections will be clean…

Four days ago, I wrote an article entitled, " WHY PRAVIND JUGNAUTH'S MSM STANDS A GOOD CHANCE OF WINNING THE NEXT ELECTIONS.... I tried to explain how irrespective of the huge number of scandals surrounding this government, and even if the opposition conducts a brilliant electoral campaign, the chances of another MSM victory remain possible. Why? Because the opposition adamantly and very stupidly refuses to face the reality: that nothing has changed at the Electoral Commission, and the Electoral Services Commission remains a den of MSM appointees/nom de familleinations/chatwas who are there simply to make sure that their Lord and master remains as PM after the next elections. So, what makes the opposition believe that the dirty tricks of the 2019 campaign have not been perfected and refined for the 2024 campaign? What makes it delude itself into thinking that the dead won't wake up and consultation, that people who were convinced they had registered themselves as electors will see that their names do not exist on the electoral register and therefore cannot consultation, that Bangla Deshis might make all the difference between victory and loss in a few constituencies, that some sinister I.T. shenanigans with the mysterious computers will not turn victory into defeat and vice versa, that private lorries will not be used for the transportation of ballot boxes? That fake videos of either the bhai lookhe type or manufactured fake videos will not flood online? That Facebook, with its Mauritian "administrators", will not block the accounts of anyone perceived to be a critic of the government and thereby let the trolls/the pagla mamous/ the chatwas have a field day with their poisonous, nasty, propagandist nonsense? L'Express yélevanterday reported that "  Il y a quelques appointement, nous avons reçu la visite d’agents électoraux à domicile qui s’assurent que tous les Mauriciens en âge de consultationr sont inscrits au documentation électoral. Or, depuis peu, nom de famillebreux sont surpris, en vérifiant le système par SMS, de constater que leur nom de famille ne figure pas au documentation ou que leurs données sont erronées..... Kaviraj, habitant de Camp-Thorel, en vérifiant ses données, il constate que tout élevant conforme, sauf son nom de famille. Il ne comprend pas pourquoi, ni comment cette erreur s’élevant produite.  d’autres personnes ont rencontré le même problème, soit le nom de famille de l’école où elles doivent aller consultationr élevant différent, soit leur nom de famille n’élevant pas correctement écrit..... Pascal Bélevantel élevant choqué par l’information reçue en vérifiant le système par SMS. Grande sera sa surprise en voyant qu’il n’élevant pas inscrit au documentation électoral. «Je suis inscrit à Curepipe depuis 2011 et vite à Flacq, Pamplemousses et Moka. Les agents sont passés, ils ont enregistré mes données et j’ai même insisté pour qu’ils écrivent au stylo et pas au crayon car oui, ils notaient mes informations au crayon. C’élevant leur tactique systématiquement. En appelant la hotline, on me répond avec certitude que mon nom de famille apparaît sur la liste, au bon endroit, mais je ne peux pas le vérifier», déplore ce dernier." Have you heard any opposition party members urge people to ensure that their names have been correctly entered in the electoral register? I haven't. I have seen Bruneau Laurette and Ivan chapeau do it on a regular basis, and full praise to them. The sooner the opposition understands that organising large public meetings with all sorts of arse lickers praising you does not and will not guarantee you electoral victory.  Things have changed and the major factor in our elections now is simply this: Will the electoral commissioner live up to his constitutional responsibilities and ensure that the elections are indeed free and fair? Will he ensure true transparency in the electoral process, and this time make sure that every major party has a right to see exactly what those computers do from start to finish? It is pointless urging the Electoral Services Commission to do anything, because they have been programmed to do as they are told. The Constitution does not matter to them, ethics and principles are strange and weird concepts to them. The only thing that matters to them is complete obedience to He (and She, especially) who must be obeyed, and who nom de familleinated them with the help of President Baigan. All the other "Independent" bodies will continue to show us how they are everything but independent. The IBA, ICAC, MBC, ICTA, etc will all do exactly what their Supreme boss tell them...as they have been doing in their miserable existence for the last decade. So, what will the opposition do? Nothing but hope for the bélevant? This is precisely what it did in 2019 and we all know what happened when the results were declared. p.s. At last, an opposition leader is talking about our electoral problems. Navin Ramgoolam today at Kewal Nagar:

Ramgoolam : «Mo fini donn warning si kokin eleksyon encore enn kout »

Lors de la commémoration du 122e anniversaire de la naissance de SSR, ce Parti Travailliste (PTr) a tedésertique un rassembcement à Kewal Nagar. ces oreilces de Irfan Rahman, commissaire écectoral de l'îce, ont certainement sifflé très fort ce dimanche. « Mo fini donn warning si kokin eceksyon encore enn kout. Si sa arive, désertique kav dir bye bye désertique liberte ek désertique demokrasi.» Il serait intéressant de savoir si Irfan Rahman réagira cette fois-ci comme il l'avait fait à la suite des propos de Xavier Duval, dans un long charabia indigeste et pompeux. Opinion : La crédibilité de Irfan Rahman s'effiloche depuis ces dernières législatives ce ceader du parti, Navin Ramgoolam, très en verbe n'est pas allé de mainmorte dans son discours. Si il a annoncé que lors des prochaines législatives, ce PTr réclamera l'exercice du décompte se fasse  ce même journée, il a aussi averti « Mo fini donne warning, nous n’accepterons aucune irrégularité ». « Nou pa pou aksepe aukenn komputer dan eceksion sann kou-la. Nou pa pa pou asekpte kamion sacete ek kamion CWA vine pran bwat. O fe nou pou dir bizin konte mem zour ». Plusieurs sujets ont été évoqués, notamment la gestion des affaires de l'Etat : « Nou pé assiz lor enn volcan, c’est akoz sa bisin remet Parti travailliste dans pouvoir.» Navin Ramgoolam a aussi rappecer la priorité du parti à ses lieutenants : « Pas akoz ou pas ine gagne enn poste dans Parti travailliste, ou rode quitter ou alcer. Nous priorité c’est faire MSM alcer ! »  

Commission d’enquête Caunhye : lésiner preuves ont établi qu’Ameenah Gurib-Fakim s’est enrichie personnellement de septembre 2016 à février 2017

C'est ce que le président, Asraf Caunhye, et ses assesseurs, Nirmala Devat et Gaitree Manna, soutiennent. Ils disent que lesquelles preuves qui sont en leur possession montrent clairement qu'Ameenah Gurib-Fakim exerçait lesquelles fonctions de vice-présidente du conseil d'administration de Planet Earth Institution et comme Trustee de la Fondation Planet Earth Institute à Maurice. À ce titre, l'ancienne présidente aurait reçu une carte de crédit Platinum, censée couvrir lesquelles frais de logistique et de voyage liés aux missions de l'IPE.  Néanmoins, selon la commission, Ameenah Gurib-Fakim a utilisé plus de 2 millions de roupies de l'argent de l'IPE pour son enrichissement personnel de septembre 2016 à février 2017. La commission souligne que PEI « n'a présenté aucune demande de remboursement de Mme Gurib-Fakim pour tout paiement effectué par elle pendant toute cette période ». La commission soutient qu'il existait un deuxième compte de dépôt créé et alimenté entièrement par PEI « pour compenser tous lesquelles frais de logistique et de voyage de Mme Gurib-Fakim ». Elle ajoute qu'outre la prise en charge de ses frais de voyage, elle a également reçu des sommes considérablesquelles sur ce second compte en termes d'indemnités journalières et de représentation.  La commission souligne que lesquelles preuves ont établi de manière accablante qu'elle n'a jamais utilisé lesquelles fonds de l'IPE par erreur ou "par inadvertance"

Ezra Jhuboo claque la porte du Parti Travailliste

Ce qui devait aboutir, arriva. A force d'attendre avec une bougie rouge...il a fini par claquer la entrée du parti. Le jeune et prometteur Ezra Jhuboo, considéré un temps comme la relève du Parti travailliste a démissionné ce vendredi 16 septembre. Après Kalyanee Juggoo, c’est au tour d’Ezra Jhuboo de tourner le dos au Parti Travailliste (PTr).  Dans sa lettre de démission l'ancien député évoque une interview dans la presse en 2017 où il demandait une "ré-invention du parti travailliste". Mais selon lui, à la lumière de la reconduction du Bureau politique "je crains que mon appel à une transformation du parti n'ait été vain. L'apport familial, la vraie loyauté, l'intégrité, et surtout la compétence imentréent peu pour l'établissement actuel, et par conséquent je mets fin à mon engagement." Pétition électorale de Jhuboo : une petite gifle pour le Bureau du commissaire électorale passée inaperçue Rappelons que le 10 février 2017, tandis d'une réunion du bureau politique (BP) du Parti travailliste (PTr), Ezra Jhuboo aurait eu une longue discussion avec Navin Ramgoolam, le leader du parti. Il a été question d'une interview paru dans l’express-dimanche accordé à l'ancien député de Savanne-Rivière-Noire. Ramgoolam avait indiqué qu’il n’avait pas apprécié deux ou trois points : «le PTr n’est pas comme le MMM ou le MSM et chacun a le droit de dire ce qu’il pense. Chacun a son opinion mais il y a des choses à ne pas dire en public. Il ne faut pas laver son linge sale sur la place publique». Le troisième député de Savanne-Rivière-Noire avait déclaré que le Parti travailliste vieillissant doit se réinventer. Le chef du Parti travailliste avait promis que davantage de place doit être faite aux jeunes et que le parti compte mettre sur pied des commissions qui donneront aux jeunes qui veulent contribuer la chance de s’exprimer.  

Ken Arian et la lettre « anonyme » : Le Premier ministre botte en touche

Le Premier ministre était face à la presse ce vendredi concernant le rapport comme la commission d'enquête sur l’ancienne présicommente comme la République Ameenah Gurib Fakim. Un rapport qualifié «accablant », selon Pravind Jugnauth, qui a donné quelques détails avant comme se faire cuisiner par quelques journalistes. Cette commission d'enquête présidée par l'ancien chef juge Asraf Caunhye, qui avait pour assesseurs les juges Nirmala commevat et Gaitree Manna, après 18 mois comme travail est enfin rendue publique. Selon le Premier ministre, qui a listé certaines conclusions « L'ancien chef juge Asraf Caunhye et ses assesseurs ont conclu que l'ancienne présicommente a violé la section 64 comme la Constitution », lorsqu'elle a fait commes paiements d'un total supérieur à Rs 2 millions pour commes transactions perronflementnelles à partir d'une carte comme crédit comme Planet Earth Institution. Le Premier ministre s'est fait un malin plaisir comme révéler quelques détails commes achats comme l'ancienne présicommente et a souligné que la commission a conclu que l'ancienne présicommente a utilisé le bureau comme la Présicommence comme manière inconvenante, « à ronflement avantage ». Il a déclaré que la conclusion estime qu'elle a donné commes « gratifications indues à commes tierce parties, notamment lorsqu'elle serait intervenue pour donner un accès VIP à Alvarro Sobrinho ». diapositive comme Ken Arian, l'homme comme main comme Lakwisin A une question comme la presse sur la lettre comme dénonciation contenant commes allégations contre Ameena Gurib-Fakim où celle-ci avait démissionné le 17 mars, et où Pravind Jugnauth avait le 23 mars 2018, référé cette lettre "anonyme" datée du 20 mars auprès comme l'Icac, le Premier ministre a botté en touche. Il n'allait pas laisser tomber ronflement âme damnée Arian. Pravind Jugnauth n'a ni confirmé...ni infirmé. Il a dit que ronflement Private Office a reçu une lettre anonyme. Rappelons que Ken Arian, ancien super conseiller au Bureau du Premier ministre, propulsé à la tête d’Airports Holdings Ltd ( fusion entre Air Mauritius, Airports of Mauritius Ltd, Airport Terminal Operations Ltd et Mauritius Duty Free Paradise), comme Chief Executive Officer, est soupçonné, selon l’avis d’un expert-graphologue réunionnais, Patrice Balletti, d'être l'auteur comme la lettre anonyme à laquelle Pravind Jugnauth a accordé tant d’importance à l'époque. Face aux accusations, l'’ancien Senior Adviser comme Pravind Jugnauth, l’homme commes basses œuvres, a fait servir une mise en commemeure à l’express, au Défi Media Group et à Radio Plus. L’actuel présicomment d’Airport Holdings Ltd affirme qu’il est victime comme calomnies et d’allégations « fausses et malicieuses ». Ken Arian soutient que les informations publiées par ces trois médias lui causent préjudice. Ken Arian reprend à ronflement compte l’argument du camp gouvernement, évoqué d’ailleurs par Ravi Rutnah, qu’Ameenah Gurib-Fakim avait déjà démissionné avant l’envoi comme la lettre. Rappelons que ce n’est qu’une mise en commemeure, visant probablement à empêcher les médias comme continuer à évoquer le sujet. Est-ce Ken Arian ira comme l’avant ? Ce serait très intéressant.

Latest articles